We use cookies to improve your website experience. To learn about our use of cookies and how you can manage your cookie settings, please see our Cookie Policy. By closing this message, you are consenting to our use of cookies.

Submit a Manuscript to the Journal
Canadian Journal of Remote Sensing

For a Special Issue on
Progrès en télédétection hyperspectrale pour la surveillance et la cartographie de la Terre

Manuscript deadline
28 February 2022

Cover image - Canadian Journal of Remote Sensing

Special Issue Editor(s)

Dr K. Shankar, Alagappa University, India
[email protected]

Dr Gyanendra Prasad Joshi, Sejong University, South Korea
[email protected]

Dr Bassam A.Y. Alqaralleh, Al-Hussein Bin Talal University, Jordan
[email protected]

Dr Gautam Srivastava, Brandon University, Canada
[email protected]

Submit an ArticleVisit JournalArticles

Progrès en télédétection hyperspectrale pour la surveillance et la cartographie de la Terre

Click here to visit the English translation.

La télédétection hyperspectrale (HYP) est une technologie émergente et multidisciplinaire offrant une variété d’applications qui reposent sur le principe de la spectroscopie des matériaux, du transfert radiatif et la spectroscopie des images. La HYP acquiert des images numériques des matériaux dans de nombreuses bandes spectrales étroites et contiguës. La télédétection hyperspectrale fournit des données à haute résolution spatiale /spectrale pour chaque élément d’image (pixel). Les cibles sont identifiées sur la base des informations physiques extraites du spectre et sont analysées quantitativement dans la dimension spatiale. L’avantage le plus crucial et le plus efficace de la HYP est sa capacité d’acquérir des informations quantitatives à partir de nombreux points sur le terrain au même moment. En ce qui concerne l’aspect multidisciplinaire, la HYP a plusieurs applications qui peuvent améliorer notre quotidien numérique.

L’utilisation de la HYP pour surveiller et cartographier les changements dans différentes régions du monde jouera un rôle significatif dans différents domaines comme l’océanographie, l’agriculture, l’atmosphère, la géologie, l’hydrologie, etc. En océanographie, elle aide à classer et à quantifier les environnements océaniques complexes et la HYP a permis de développer des capteurs chimiques optiques pour surveiller les nutriments écologiquement importants et les polluants potentiellement nocifs. De plus, la haute résolution spectrale permet de capturer et de discriminer les différences subtiles entre les types de cultures et aussi d’améliorer notre compréhension des changements dans les attributs biochimiques et biophysiques des cultures. En hydrologie, la télédétection hyperspectrale a été utilisée pour surveiller la qualité de l’eau des écosystèmes aquatiques et identifier divers paramètres de qualité de l’eau tels que la température, le phosphore, la chlorophylle et la turbidité. Compte tenu des technologies intelligentes de HRS, il facilite la caractérisation et la cartographie des sols à l’échelle régionale, ce qui comprend la surveillance des mélanges de sols, la surveillance météorologique et la surveillance atmosphérique. Comme tous les autres systèmes de télédétection existants, la HYP est également confrontée à certains défis pour son utilisation optimale dans divers domaines. Les facteurs cruciaux à prendre en compte lors de la conception d’un capteur hyperspectral pour la surveillance et la cartographie de la Terre sont que ce système nécessite une main-d’œuvre professionnelle pour fonctionner, traiter les données tout en ayant un coût de mise en œuvre énorme. Pour surmonter ces défis, diverses études ont lieu visant la mise en œuvre de capteurs hyperspectraux efficaces pour la surveillance de la Terre et la recherche de solutions pour une utilisation optimale du système. Ce numéro spécial vise à inviter des chercheurs de divers lieux géographiques à apporter leurs idées et analyses originales liées aux progrès récents de la télédétection hyperspectrale pour la surveillance et la cartographie du monde dans lequel nous vivons.

Les sujets suivants sont les bienvenus, mais sans s’y limiter:

  • Techniques et méthodes avancées en télédétection hyperspectrale (HYP)
  • Rôle de la robotique et de l’automatisation dans un système de télédétection hyperspectrale
  • Utilisation efficace et optimale des données hyperspectrales pour estimer la quantité de toxique dans les proliférations de cyanobactéries.
  • Discrimination hydrologique à l’aide de la télédétection hyperspectrale
  • Impact de la télédétection hyperspectrale en agriculture pour trouver la relation entre les types de cultures
  • Surveillance des incendies de forêt et des éruptions volcaniques à l’aide de la télédétection hyperspectrale
  • Technique d’optimisation pour la planification des ressources basée sur l’HYP.
  • Utilisation efficace de l’HYP pour la surveillance des zones sèches et la gestion des ressources en eau.
  • Opportunités de l’Internet des objets et de la télédétection hyperspectrale pour l’atmosphère terrestre.
  • Une étude sur l’utilisation optimale de l’HYP pour les sciences de la Terre.

Submission Instructions

Tous les manuscrits seront assujettis à un processus d’examen par les pairs et à des frais de publication. Les articles de recherche, les articles de synthèse et les notes de recherche sont tous les bienvenus et invités. Les auteurs potentiels doivent suivre les directives régulières du journal CJRS-JCT disponibles sur le site Web de Taylor & Francis à l’adresse suivante: https://www.tandfonline.com/action/authorSubmission?journalCode=UJRS20&page=instructions

La date limite de soumission des manuscrits est le 28 fevrier 2022.  La date de publication prévue est le mois de septembre 2022. Les manuscrits doivent être soumis via le site Web CJRS-JCT ScholarOne Manuscripts ( https://mc.manuscriptcentral.com/cjrs-jct/ ) sous la collection spéciale « Advances in Hyperspectral Remote Sensing for Earth Monitoring and Mapping ».

Des frais par publication de 400 USD pour un article de recherche ou de revue, ou 300 USD pour une note de recherche s’appliqueront pour tous les manuscrits acceptés. Il y a aussi la possibilité de publier en libre accès dans CJRS-JCT pour les chercheurs intéressés.

Rédactrice en chef de CJRS-JCT :  Prof. honoraire Monique Bernier, Québec, QC, Canada. Courriel: [email protected]

Instructions for AuthorsSubmit an Article